Sandrine Hurel



vous êtes séduit(e)! Alors dites-le à la terre entière

Son histoire

Céramiste d’art, je m’installe en 2013 et puise la matière vive de mon inspiration dans les savoir-faire gallo-romain et contemporain. Avec raffinement et liberté, je crée des céramiques empreintes de voyage et toujours en quête du bel objet. Chacune des créations est le résultat d’un dialogue entre la matière et le geste qui devient, par le travail quotidien, plus assuré, précis, laissant ainsi la place à l’imagination et à l’improvisation de la forme.
Les formes typiques de mon répertoire sont : base boule, haut plié, bombé, coupé, relié, puis gravé. Les plis semblent répondre aux angles des menhirs qui se dorent au soleil. Les motifs gravés dansent la mélodie des énigmes néolithiques à ce jour toujours non percées quand il s’agit de la collection Gavrinis.
 
Depuis 2019, j’ai fait évoluer ma création en témoigne la collection « Hylê » qui parle d’arbre, de forêt, de culture, de conte initiatique, en intégrant davantage de figuration. Je vous guide dans des voyages au cœur de l’argile, au cœur de l’histoire de l’être.

Accompagnement des passages de vie
​Peu à peu, je découvre dans mon art une vocation à créer des urnes funéraires, des pièces uniques, précieuses, écologiques, biodégradables, originales et totalement adaptées aux besoins des familles que j’accompagne. Je propose de créer ou d’accompagner à la création des objets de passage de vie.

Son origine

Née en 1970 à Paris, je vis d’abord ma petite enfance à Kaboul en Afghanistan pour ensuite faire une scolarité en France à Sèvres avec une pédagogie axée sur les arts tels que la danse, le chant, la musique, le dessin et mon favori… la céramique !
Pendant 20 ans, j’ai exercé différents métiers sans rapport. Mais en 2011, le désir de m’épanouir dans la création me permet de prendre un virage pour rendre hommage à ma passion de jeunesse… le travail avec la Terre !
Je m’y consacre entièrement et commence un parcours de formation auprès de maîtres potiers professionnels. D’abord, en Dordogne, je suis initiée par la méthode naturelle de Sophie Houdebert, avec son enseignement sur la terre sigillée, les engobes, le façonnage au colombin, les cuissons primitives. Le but étant de travailler la terre le plus simplement possible avec le minimum de moyen avec un souci d’économie de matière, d’énergie, et de recyclage. Mes premières créations semblaient venir d’un ancien temps et c’est ce qui me plaisait. Ensuite, pour intégrer des moyens de production, je me suis orientée vers Mathieu Lievois à Séné, pour apprendre le tournage, la fabrication des émaux hautes températures, les cuissons gaz, la fabrication de moule.

De l’accompagnement en art de la terre
Dès le début, en 2013, j’ai créé des supports d’éveil à la créativité, d’éveil sensoriel avec l’argile comme médium principal. Très vite, j’ai travaillé auprès des structures de la petite enfance (crèche, multi accueil, relais assistante maternelle), puis dans les écoles maternelles. Je savais naturellement comment amener l’argile auprès des enfants de par l’expérience de mon enfance à Sèvres.

Dès 2004, je commence à explorer de nombreux outils de développement de soi en commençant par l’analyse, puis des thérapies brèves, EMDR, hypnose, rebirth, constellation familiale, fasciathérapie, somatothérapie, CNV. Puis, avec les accords toltèques, le cercle du pardon, l’astrologie initiatique, la méditation, le yoga, la respiration holotropique, la cohérence cardiaque, le tantra, les voies chamaniques…etc... 

Je me forme depuis novembre 2018 à la Gestalt avec la thérapie au Champ d’argile. Pour étoffer mon expertise de l’argile, je découvre la science du toucher, l’haptique, et l’intelligence du corps au service de l’accomplissement de l’être. En mettant l’argile au cœur de mes activités, je constate que l’argile est un médium de transformation incomparable. En travaillant dans le champ d’argile, la personne se donne un moyen de nourrir tous ses besoins, ses manques profonds et de devenir une personne autonome, débarassée des traumatismes du passé, plus équilibrée, verticalisée, ancrée. Comme j’aime le souligner, " de mes blessures, de mes failles, je peux en faire quelque chose d’unique, de sincère ! Je peux en faire une œuvre d’art. "

pratique

horaires d’ouverture

sur rendez-vous uniquement


 12 rue du Sablen
 56400  Auray
  • lui écrire
    Envoyer un message

actualité

PORTE OUVERTE DECOUVERTE ART & THERAPIE
uniquement sur réservation d’un créneau de moins de 60 mn sur rdv
14 avril, 18 avril, 21 avril, 25 avril, 28 avril
de 10h à 18h à l’atelier au 12 rue du Sablen à Auray

— -EXPOSITION "DIALOGUES"
A LA PASSERELLE A LA GACILLY---
du 27 mars au 16 mai 2021

Vous pourriez aussi être intéressé par:

Claire Trévien

0 | 12 | 24 | 36 | 48 | 60 | 72 | 84 | 96 | ... | 180